branle-bas


branle-bas

branle-bas [ brɑ̃lba ] n. m. inv.
• 1687; ordre de mettre bas les branles « hamacs », qui étaient sur les entreponts, pour se disposer au combat
Mar. Branle-bas de combat : ensemble des dispositions prises rapidement sur un navire de guerre pour qu'il soit prêt au combat. Branle-bas du matin, du soir : préparatifs de l'équipage au moment du lever, du coucher.
Fig. Agitation vive et souvent désordonnée, lors de la préparation de quelque opération. bouleversement, remue-ménage. Le branle-bas général. « dans le branle-bas des élections » (Martin du Gard).

Branle-bas action par laquelle un navire de guerre prend l'ensemble des dispositions pour être prêt au combat ; grande agitation, désordre, etc., dans des préparatifs.

branle-bas
n. m. inv.
d1./d MAR Branle-bas de combat: ensemble des dispositions prises en vue d'un combat.
d2./d Bouleversement, agitation. Un branle-bas général.

⇒BRANLE(-)BAS, (BRANLEBAS, BRANLE-BAS) subst. masc.
A.— Vx, MAR. Manœuvre qui consistait à plier ou déplier les hamacs au moment du lever ou du coucher des équipages. Branle-bas du matin, du soir :
1. Yves entendit au-dessus de lui faire le branle-bas du soir, tous les hamacs qui s'accrochaient, et puis le premier cri des hommes de quart marquant les demi-heures de la nuit.
LOTI, Mon frère Yves, 1883, p. 36.
Branle-bas de combat. Manœuvre qui arrivait à disposer les hamacs près des embrasures comme pare-éclats avant combat.
B.— P. ext., mod. [Sur un navire de guerre] Ensemble des préparatifs et des dispositions qui permettent l'engagement du combat. Le soir, à dix heures, branle-bas de combat (LOTI, Journal intime, t. 1, 1878-81, p. 180).
Au fig. Bouleversement, agitation dans le désordre et le bruit. Branle-bas général :
2. Quelques jours plus tard, une extraordinaire activité se manifesta à l'hôtel de Sécheron : c'était le branle-bas pour l'arrivée de l'illustre Lord [Byron].
MAUROIS, Ariel ou la Vie de Shelley, 1923, p. 210.
PRONONC. ET ORTH. :[]. Durée mi-longue sur [] dans PASSY 1914 et BARBEAU-RODHE 1930. FÉR. Crit. t. 1, 1787 écrit branle-bâs; QUILLET 1965 branle-bas ou branlebas en un seul mot.
ÉTYMOL. ET HIST. — 1687 mar. (DESROCHES, Dic., 77 dans Fr. mod., t. 25, p. 307 : Branle-bas. C'est encore un commandement pour faire détendre les branles); d'où 1835 branle-bas de combat (Ac.); 1832 p. ext. fig. branle-bas « épouvante » (RAYMOND) — BESCH. 1845; 1863 « bouleversement » (LITTRÉ).
Composé de branle « hamac des matelots » 1678 (GUILLET, Les Arts de l'homme d'épée, Paris, 3e part.) p. ext. de sens de branle « oscillation », et de bas1.
STAT. — Fréq. abs. littér. :67.

branle-bas [bʀɑ̃lbɑ] n. m. invar.
ÉTYM. 1687, ordre de mettre bas les branles « les hamacs », qui étaient sur les entreponts, pour se disposer au combat.
1 Mar. Branle-bas de combat : ensemble des dispositions prises sur un navire de guerre en vue du combat. || Branle-bas du matin, du soir, préparatifs de l'équipage au moment du lever, du coucher. || Des branle-bas. || Sonner le branle-bas.
1 Yves entendit au-dessus de lui faire le branle-bas du soir, tous les hamacs qui s'accrochaient, et puis le premier cri des hommes de quart marquant les demi-heures de la nuit.
Loti, Mon frère Yves, VI, p. 31.
2 (1863; « épouvante », 1832). Fig. et cour. Agitation vive et souvent désordonnée, dans la préparation d'une opération. Bouleversement, remue-ménage. || Branle-bas général. || Mettre tout en branle-bas.
2 (…) le gouvernement serbe se trouvait, ces jours-ci, dans le branle-bas des élections (…)
Martin du Gard, les Thibault, t. VI, p. 100.
3 Je pense que de sa décision du 18 Juin, l'espoir avait conservé pour lui un accent tragique. Un branle-bas de combat régnait dans l'hôtel autour du destin reparu.
Malraux, Antimémoires, Folio, p. 158.
4 (…) qui aurait pu percevoir la menace, le danger, le branle-bas, la fuite désordonnée, les appels, les supplications (…)
N. Sarraute, Vous les entendez ?, p. 14.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Branle-bas — Poste de combat Un navire de guerre est au poste de combat lorsque toutes les dispositions, au matériel et au personnel, ont été prises pour qu’il puisse engager le combat et utiliser ses armes. Sommaire 1 Appel aux postes de combat 2… …   Wikipédia en Français

  • BRANLE-BAS — n. m. T. de Marine ancienne Action de détendre tous les branles ou hamacs d’entre les ponts, de les mettre dans les filets de bastingage et de dégager les batteries pour se disposer au combat. Faire branle bas. Branle bas général. Branle bas de… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • branle-bas — (bran le bâ) s. m. 1°   Terme de marine. Action de détendre les branles ou hamacs, pour se disposer au combat. Faire branle bas, c est ôter non seulement les branles, mais tout ce qui est sur le gaillard et dans l entre pont, et le jeter à fond… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • BRANLE-BAS — s. m. T. de Marine, Action de détendre tous les hamacs d entre les ponts, de les mettre dans les filets de bastingage, et de dégager les batteries, pour se disposer au combat. Faire branle bas. Branle bas général. Branle bas de combat. Il fit le… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • branle-bas — nm. : grin branlo nm. (Arvillard) ; gran maneûvre nfpl. (Doucy Bauges) …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • Branle-bas au casino — (The Honeymoon Machine) est un film américain réalisé par Richard Thorpe en 1961. Sommaire 1 Synopsis 2 Fiche technique 3 Distribution 4 Lien externe …   Wikipédia en Français

  • Branle-bas de combat — Poste de combat Un navire de guerre est au poste de combat lorsque toutes les dispositions, au matériel et au personnel, ont été prises pour qu’il puisse engager le combat et utiliser ses armes. Sommaire 1 Appel aux postes de combat 2… …   Wikipédia en Français

  • branle — [ brɑ̃l ] n. m. • XIIe; de branler ♦ Vx ou en loc. 1 ♦ Ample mouvement d oscillation. ⇒ balancement. Mettre en branle une cloche. Sonner en branle : donner aux cloches leur balancement maximum (cf. À toute volée). 2 ♦ Fig. Première impulsion.… …   Encyclopédie Universelle

  • branle — BRANLE. s. m. Agitation de ce qui est remué, tantôt d un côté, tantôt de l autre. Le branle du carrosse lui fait mal. Cela a un grand branle. Mettre les cloches en branle. Sonner en branle.Branle. Première impulsion donnée à une chose. Suivre le… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • Branle (homonymie) — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Le branle, danse de la Renaissance Le branle, hamac de la marine dont est issu le branle bas de combat Le branle vert, une espèce de bruyère arborescente… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.